Origin'AIR
Origin'AIR

Recommandez cette page sur :

Mon dernier cri !

Ce jour-là mes parents étaient tellement fiers qu'ils n'entendirent pas mon tout premier cri. Et pourtant il était bel et bien là, ce cri qui venait du coeur !

Là, tout bas, sagement étouffé face à la joie immense de mes parents heureux et si fiers. A mes côtés mon frère et ma soeur : les "durs à cuire" n'ont rien sentis !

 

A partir de cet instant on me surnomma : la "chochotte" !

 

Alors âgée de 12ans, je ne voulais pas paraître pour la sensible de la fraterie, je décidai donc de retenir mes larmes et d'apprivoiser la douleur. 

Et puis, le jeu en valait bien la chandelle car selon le dicton :

 

"Il faut souffrir pour être belle"

ou bien "Sois belle et tais-toi" 

 

C'est ainsi que j'ai enduré pendant plus de 20ans  une douleur atroce au point d'être brûlée au 1er degré. (si si, ceux qui m'ont vue n'en revenaient pas).

La douleur s'est atténuée durant une période où je me suis décidée à trouver un moyen pour avoir un peu moins mal en appliquant du défrisant pour enfant. Ce qui me valut la réapparition du nom de "chochotte" !

Voilà ce qu'on me disait :

"Oh ben quand même t'as mal à ce point ?" ou

"Non mais faut pas pleurer, t'es pas une enfant quand même !" ou

"Quoi tu ne peux pas attendre plus de 10 minutes, mais c'est comme si tu n'avais rien fait. Tes cheveux seront grainés comme pas 2 et tu ne pourras même pas te coiffer correctement !" ou encore

"Allez attends encore un peu..."

Et oui le prix à payer pour être belle et avoir les cheveux lisses au vent était d'appliquer tous les 3 mois une substance blanchâtre et nauséabonde sur mon cuir chevelu. Le revers de la médaille est qu'à force de subir ces brûlures, mes cheveux ne poussaient plus et devenaient de plus en plus fins.

Cela me valu d'autres belles phrases du genre : 

"ha oui c'est vrai que vos cheveux ne poussent pas comme les nôtres..." ou 

"ton cheveu a une durée de vie courte, c'est tout...tu n'y peux rien..."

 

Un jour en me regardant - vraiment - dans le miroir, j'en ai eu assez !

Pourquoi subir toute cette douleur pour un résultat aussi médiocre puisque mes cheveux ne poussent pas ! J'ai donc décidé un jour d'arrêter de me défriser les cheveux. Mais quelle ne fut pas ma surprise de découvrir ce cheveu crépu rebelle et frisé dissimulé sous cette fine cheveulure défrisée.

Le mélange n'était pas très joli à regarder. Et surtout très difficile à coiffer ! Et oui je n'avais pas l'habitude de cette matière.

 

Tant et si bien que je me décidai à sauter le grand pas ! A retrouver ma vraie nature !! Je pris mon courage à deux mains et alla chez mon coiffeur pour TOUT COUPER !!! Oui TOUT ! La boule à Z ! Je découvris plus tard que cela s'appelle : faire son BIG CHOP !

apprivoiserDès cet instant, ma vie changea. Je repris possession de Moi, de mon Corps. Je découvrais une partie de moi-même que je n'avais jamais rencontré : mon crâne, sa forme, sa taille... Cela peut paraitre banal mais ce fut le commencement d'une belle aventure. Je partis à la rencontre de mes racines. Et ce fut le jour de : Mon dernier cri et de la fin d'une douleur que seuls certains connaissent.

 

C'est ainsi que j'ai débuté mon aventure capillaire. J'ai découvert tout un univers sur le cheveu crépus : des blogs, des chaines Youtube, des livres, des salons...

 

​Tout ce mouvement a été créé par de nombreuses femmes comme moi désireuses d'apprivoiser leurs cheveux. Elles aussi, en avaient marre de subir les diktats et critères de beauté érigés selon......: qui ?

Elles ont voulu montrer à celles qui débutent, leurs astuces et fonctionnements au quotidien.


 

Outre l'aspect esthétique, je m'aperçois que cette réappropriation de soi correspond à un phénomène beaucoup plus profond qu'il n'y parait en surface. C'est la réflexion traitée dans le livre de la sociologue Juliette Smeralda : "Peau noire, cheveu crépu".

 

 

Une mine d'informations existe, si on se donne la peine d'élargir son champs de connaissances car croyez-moi le jeu en vaut la chandelle !

 

Bonne découverte !

 
Et n'oubliez pas : donnez de l'AIR à vos Origines ;-)

 

A bientôt sur Origin'AIR !