Origin'AIR
Origin'AIR
Origin'AIR
Origin'AIR

Recommandez cette page sur :

Où est ma place ?

Cette question lancinante vient peut-être d'événements passés qui se sont noyés dans la masse. Nous vivons tous les jours des tas d'expériences que nous considérons de normales. Celles-ci nous amènent même à enraciner des croyances, d'une manière si profonde, qu'elles font partie de notre inconscient. Qu'on le veuille ou non les incidences sont réelles sur nos relations au quotidien. Certaines laissent des traces profondes et indélébiles dans notre cœur.

 

En y repensant aujourd'hui, j'ai le cœur noué, serré. Mon cœur se met à battre plus fort. Je ressens cette colère et ce sentiment d'injustice éprouvés ce fameux jour.

Oh  il n'y a pas eu d'atteinte physique à proprement parlé. Soyons rassurés… (autrement dit : tout va bien !)

 

Et à vrai dire, je ne sais pas vraiment quel impact cela a eu dans mon parcours passé et actuel. Seulement si je ressens le besoin de l'écrire presque 20 ans plus tard, c'est que cela m'a marquée plus que je n'aurais pu l'imaginer.

 

Il y a donc un peu moins de 20 ans plus tôt, j'ai réalisé un stage dans une agence immobilière. J'adorais ce travail. Téléprospection, tâches administratives, quelques visites avec l'agent. En somme beaucoup de travail en arrière plan. L'équipe a été très accueillante et plus que ravie de mon travail. Tant et si bien qu'à la fin de mon stage, le gérant m'a proposé de m'embaucher ! Nous avons même été voir les administrations pour les statuts !

Mais avant de me donner un Oui franc et définitif, il devait consulter ses associés, actionnaires..

Après quelques jours de délibération, il vint m'annoncer le verdict sans appel !

 

"Tu sais, je dois d'abord te dire que tout le monde est vraiment satisfait de ton boulot. Mais je préfère être franc avec toi. S'il n'y avait que moi, tu serais déjà embauchée. Le seul hic c'est que mes associés ont peur de perdre des clients. Ha au téléphone y a absolument rien à dire ! D'ailleurs on ne dirait même pas que...Mais bon quand les gens arrivent à l'agence .... Là, ils voient que.... Et comme beaucoup sont quand même heu.... Enfin tu comprends. Surtout ne m'en veux pas. J'ai préféré être honnête avec toi. Ce n'est pas de notre faute. Mais le client est Roi.

Je sais que tu comprends."

 

Que faire avec ces propos quand on débute dans la vie active ?
Dois je me révolter ? Ou bien passer mon chemin et aller voir ailleurs..?
Est-ce que les choses ont évoluées à l'heure où j'écris ces lignes ?
Une chose est sûre, près de 20 ans après, c'est une blessure qui est encore présente en moi. Que faire avec ce souvenir aujourd'hui ?

 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté